Madagascar : un guide déontologique à destination des journalistes

Envoyé le 5 juillet 2016

Depuis plus de 20 ans , la vie politique de Madagascar a vu se succéder les crises, et il est un fait que la presse locale, au delà de son rôle d’observateur, a parfois contribué à ces passions. Il n’est donc pas surprenant que  l’Initiative Citoyenne pour la Consolidation de la Paix, Leadership et Stabilité (INICPALS) ait choisi de travailler sur un guide « pour un traitement correct, responsable et pluraliste de l’information« . L’Inicpals est une plate forme dont l’action vise à »contribuer à la création d’un climat apaisé et à la consolidation du processus de démocratisation » à Madagascar. Elle est financée par l’Union Européenne et y participe notamment  l’Osservatorio di Pava, un institut italien de recherche sur la communication et les médias. Elle a mis en place une « unité de monitoring des médias » malgaches qui depuis juillet 2015  suit le contenu quotidien de 5 chaines de télévisions, de 8 stations de radio et de 10 quotidiens, et assure une veille des médias locaux dans 6 provinces.

Les rédacteurs de ce petit livre  de 72 pages ont choisi un ton pédagogique et professionnel. Illustrées de dessins de presse humoristiques, les deux parties d’égale longueur – en malgache puis en français – traitent l’une et l’autre de 5 thématiques : dérives incendiaires du débat public, représentation des femmes et notamment des femmes politiques, information et rumeurs, couverture des foyers de tension et enfin notions de pluralité ou de singularité des points de vue, de neutralité, de  partialité, de propagande. Pas de discours théorique, mais des exemples datés et documentés repris des journaux et des médias audiovisuels et passés au prisme de la déontologie de l’information. A la fin de chaque chapitre, les pratiques à encourager et celles à décourager sont listées comme autant de rappel aux règles éthiques du journalisme en démocratie. Ce guide est à télécharger ici .