Communiqué sur le traitement des attentats par les télévisions et les radios

Envoyé le 13 février 2015

Le CSA a publié le jeudi 12 février 2015 un communiqué sur « le traitement des attentats par les télévisions et radios » (Consulter le Communiqué de presse sur le traitement des attentats par les télévisions et radios).

L’Observatoire de la déontologie de l’information (ODI) tient à souligner les points suivants :

  1. Il ne saurait y avoir une approche d’exception au nom de l’antiterrorisme et de la préservation de l’ordre public. Le maintien de l’ordre républicain ne saurait se faire au prix de l’abandon des valeurs de la République et de la démocratie. La liberté d’expression et le droit du public à être informé sont consubstantiels à la démocratie et à toute république démocratique.
  2. Les journalistes ne sont pas des auxiliaires de l’action publique. Tenter de les réduire à ce rôle serait attentatoire aux libertés fondamentales, pousserait à la censure et à l’autocensure, conduirait à faire le silence sur des informations d’intérêt public comme, par exemple, l’action des forces de l’ordre, des projets de réforme ou des négociations en cours.
  3. L’ODI souligne que, même si tout n’est pas parfait dans la couverture médiatique, les questions liées aux pratiques professionnelles des journalistes ne peuvent être traitées que dans un organisme autonome. A ce titre, l’ODI rappelle qu’il est une association tripartite regroupant des journalistes professionnels (associations et syndicats), des entreprises et syndicats d’entreprises de médias, des associations représentant le public, dont le but est l’observation et la réflexion sur la déontologie du journalisme.

Paris, le 13 février 2015

 

Pas de commentaires

Trackbacks/Pingbacks

  1. Communiqué sur le traitement des attenta... - […] Le CSA a publié le jeudi 12 février 2015 un communiqué sur « le traitement des attentats par les…