Le CDJM n’est ni un tribunal, ni un conseil de l’ordre

Envoyé le 20 mai 2020

Daniel Schneidermann consacre son billet du 20 mai sur Arrêt sur Images aux trois premiers avis du CDJM. Il dénonce l’absence de légitimité de ce qu’il estime être un « ordre des journalistes »voulu par le gouvernement. Patrick Eveno, président du CDJM ( et de l’ODI) lui répond.