Actualités

Pour ou contre une instance de déontologie professionnelle des médias

Envoyé le 27 novembre 2018

Alors qu’ Emmanuel Hoog poursuit la mission sur la création d’un conseil de presse dont le ministre de la Culture et de la Communication l’a chargé, le Conseil d’Administration de l’ODI a voulu préciser ce qu’est une instance d’autorégulation. Ce document répond à un certain nombre d’objections et donne des exemples de ce pourrait être l’action d’une telle instance.

Lire la suite

La sécurité des journalistes et de l’information au cœur des premières Assises internationales du journalisme de Tunis.

Envoyé le 19 novembre 2018

Les premières Assises Internationales du Journalisme de Tunis ont été marquée par de nombreux témoignages de menaces et de pressions subies par les journalistes des pays du sud, mais aussi par un désir de maitriser les nouvelles technologies et de gagner en indépendance au service du public, enfin par un appel solennel pour la défense de la liberté d’expression et de la liberté de la presse.

Lire la suite

Notes de lecture: Chroniques de déontologie

Envoyé le 29 octobre 2018

Pierre Ganz, vice-président journaliste de l’ODI, publie en recueil les chroniques de déontologie qu’il tient sur le site de l’Union de la presse francophone (UPF). Un petit manuel qui sera fort utile à tous les journalistes, mais aussi aux auditeurs, téléspectateurs et lecteurs qui s’interrogent sur les pratiques professionnelles des journalistes. 41 chroniques sont publiées ici, qui abordent les sujets les plus variés en confrontant en permanence les pratiques professionnelles des journalistes aux règles de l’art telles qu’elles sont définies dans les charte de déontologie. Ce livre, en effet, n’est pas un traité théorique mais un guide pratique : comment exercer le métier de journaliste en tenant compte de la liberté d’expression et du droit du public à être informé ? Les cas concrets sont donc abordés : l’usage de la caméra cachée ou du off, le respect de l’embargo (ou pas), les rumeurs et les emballements médiatiques, les réseaux sociaux, le temps de parole en période électorale, etc. On ajoutera quelques incontournables : les rapports entre déontologie et liberté éditoriale, informer en respectant la vie privée, la séparation des faits et des commentaires, le rapport à la vérité, le traitement des conflits armés, du terrorisme et des terroristes, les conflits d’intérêts et même les cas spécifiques du journalisme sportif ou du traitement des maladies mentales. Au total un livre riche en interrogations sur le métier de journalistes et en réponses à ces interrogations pour les professionnels et pour leurs publics. Un index des thèmes traités et une recension de nombreuses chartes de déontologie (avec renvoi vers les sites), viennent compléter cet ouvrage, qui devrait être à disposition dans toutes les écoles de journalistes, dans toutes les rédactions, et même dans toutes les bibliothèques. Patrick Eveno Chroniques de déontologie, Edition Riveneuve/UPF, 2018, 212 p., 12... Lire la suite

Note de lecture : « La stratégie de l’émotion », d’Anne-Cécile Robert

Envoyé le 25 octobre 2018

« La Stratégie de l’émotion » d’Anne-Cécile Robert, décrit la montée en puissance des émotions, au détriment de la raison, dans la vie de la Cité. L’information en est un des vecteurs.

Lire la suite

Des experts de la Défense et des Affaires étrangères proposent 50 mesures pour lutter contre la désinformation

Envoyé le 14 septembre 2018

Le dossier des « fake news » s’est enrichi au début du mois d’un rapport signé de deux institutions dépendant des ministères de la défense et des affaires étrangères. « Les manipulations de l’information, un défi pour nos démocratie » s’intéresse essentiellement aux manipulations de l’information d’origine étatique et visant les populations d’autres États.

Lire la suite

A propos de l’interdiction par la justice de diffuser une interview de l’ex première dame du Gabon

Envoyé le 13 septembre 2018

En juin dernier, la Cour d’Appel de Paris a confirmé qu’un interview enregistré pour un magazine ne pourrait pas être diffusé. Les juges ont souligné dans leurs attendus que le consentement obtenu par la société de production pour obtenir cet entretien avait été vicié. Paul-Stéphane Manier, journaliste auteur de nombreux documentaires télévisés et membre de l’ODI, évoque “une censure judiciaire” mais invite à ‘ne pas s’affranchir des bonnes pratiques professionnelles”

Lire la suite