Les accusations contre les journalistes et les médias montrent la nécessité d’un Conseil de Presse

Envoyé le 26 juillet 2018

Communiqué

L’Observatoire de la déontologie de l’information (ODI) organisme indépendant et tripartite, réunissant journalistes,entreprises d’information et représentants des publics, a pris connaissance des propos du Président la République affirmant que “la presse ne cherche plus la vérité”.

Sans se prononcer sur le fond des affaires en cours et des informations mises ainsi en cause, l’ODI tient à rappeler que si la France se dotait d’un Conseil de Presse comme il en existe dans 21 pays de l’Union européenne, le président de la République pourrait, comme n’importe quel citoyen ou institution, saisir ce Conseil de presse lorsqu’il estime qu’un journaliste n’a pas respecté les obligations d’exactitude et de véracité, de recoupement des sources, de recherche du contradictoire ou de respect des personnes. L’ODI a adressé au printemps au gouvernement et au parlement des suggestions qui mises en oeuvre faciliteraient la création d’une telle instance autonome et indépendante.

Paris, le 26 juillet 2018

 

Le texte Pour une instance d’autorégulation déontologique indépendante et tripartite adressé au printemps aux parlementaires par l’ODI