Relations presse-justice et traitement des faits divers, quelle place pour la déontologie ?

Envoyé le 7 janvier 2015

A l’initiative de l’Observatoire de la déontologie de l’Information (ODI) Bordeaux 5.0 *

 

Jean Michel Lambert

Juge d’instruction dans l’affaire Gregory Villemin

Sera le grand témoin d’une rencontre-débat sur le thème

Les relations presse-justice et le traitement des faits divers : quelle place pour la déontologie ?

Le mercredi 21 janvier 2015 à 17h30 à l’IJBA (Plateau Télévision)

Université Bordeaux Montaigne -1 place Jacques Ellul, Bordeaux. Tram C, arrêt Sainte Croix.

 

Une rencontre exceptionnelle. Plus de 30 ans après une des affaires criminelles qui reste des plus sordides et des plus mystérieuses, le juge Jean Michel Lambert, qui vient de publier  De combien d’injustices suis-je coupable (Le Cherche Midi, 2014) interviendra sur les défaillances du système judiciaire et sur les relations presse-justice. Il répondra aux questions des journalistes Yann Saint Sernin (Sud-Ouest) Alain Dusart (L’Est Républicain), Philippe Bernes-Lasserre (AFP) et des étudiants en journalisme de l’IJBA.

Débat animé par Marie Christine Lipani, chercheure en journalisme, directrice adjointe de l’IJBA

*Cette soirée marque le lancement officiel de l’ODI Bordeaux 5.0, composante de l’Observatoire de la Déontologie de l’Information (ODI), et se déroule en présence de Patrick Eveno, historien des médias  à la Sorbonne (Paris 1) et président  de l’association nationale.  Depuis 2012, l’ODI, à travers sa veille sur les pratiques médiatiques et le respect des règles éthiques et la publication d’un rapport annuel à partir de ses observations, cherche à faire progresser la démarche déontologique au sein des médias.

*

Entrée libre

http://www.odi.media/

Un commentaire

  1. Merci pour toutes ces infos, voici une bonne lecture. J’ai appris différentes choses en vous lisant, merci à vous. Bonne journée à tout le monde ! Fabienne Huillet neonmag.fr