A propos de chiffres

Envoyé le 26 juillet 2015

A propos de chiffres

Respecter les chiffres même quand on les critique

La presse s’est fait l’écho ces dernières semaines d’une étude du Haut Conseil à l’Égalité entre les femmes et les hommes sur le harcèlement des femmes dans les transports en commun. Un chiffre, publié dans un avis de cette institution, a notamment suscité la polémique : « 100 % des femmes auraient été harcelées ».

Selon LePoint.fr , cette affirmation reposerait sur une enquête auprès de 60 femmes ! Le site de l’hebdomadaire sourçait son information le 21 juillet en citant le site Contrepoint.fr. Quelques semaines plus tôt l’Express.fr évoquait une enquête auprès de 600 femmes de Seine-Saint-Denis et de l’Essonne. Une telle différence de un à dix entre deux hebdomadaires réputés a incité l’ODI à contacter le Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes. Son secrétaire général nous écrit que ce sont bien 600 femmes qui ont été consultées et renvoie à la page 11 de l’avis qu’il a rendu public. Il précise que son institution « assume pleinement le chiffre de 100% » et souhaite qu’il soit confirmé par une étude globale comprenant une enquête de victimisation.

Ce n’est pas de la compétence de l’ODI, mais le respect des faits ‑ ici les chiffres publiés dans un document officiel ‑ l’est bien, quelle que soit l’appréciation qu’on porte sur le fond d’un dossier et les commentaires qu’il inspire.

Consulter l’avis : Télécharger